Ballet de toques et tabliers Fondation Bocuse à l'Escale du 6

IMG 1512

 Ils sont dix, dix jeunes de 10 à 15 ans, à avoir répondu "oui" à la proposition de la Fondation Paul Bocuse de suivre un stage d'initiation à la cuisine. Histoire de susciter, peut-être, quelques vocations.

"Le but, c'est de leur permettre de mettre la main à la pâte, d'avoir une approche concrète du métier et de savoir s'il leur plaît vraiment", explique Eric Pansu, Meilleur Ouvrier de France 1996, chef executive des Maisons Bocuse.

IMG 1522

Dès sa création en 2004, la Fondation Bocuse a mis en place ces ateliers afin "d'éveiller la jeunesse au goût d'une passion, d'une profession", comme le souhaitait Paul Bocuse, convaincu de l'importance de la transmission aux plus jeunes : «Nous avons le devoir de transmettre. Soutenir les jeunes, les accompagner et les aider à révéler leurs talents», répétait-il avec passion.

Ces ateliers sont proposés aux collégiens dans plusieurs villes de France. A Lyon, Habitat et Humanisme, partenaire de la Fondation Paul Bocuse, a mis la cuisine de l'Escale du 6 à sa disposition depuis l'an dernier. Eric Pansu, membre de la Fondation, organise et pilote une session de 10 séances qui s'étalent sur une année scolaire. Une belle aubaine pour les enfants qui disposent ainsi d'une cuisine équipée et d'un matériel suffisant pour leurs premières explorations culinaires.

IMG 1510

Son groupe d'adolescents, toque Fondation Paul Bocuse sur la tête et tablier blanc noué autour de la taille, semble conquis. "C'est bien mieux que les cours de maths !", s'exclame Alex qui ne tient pas en place mais adore cuisiner ! Le regard malicieux, Solène approuve. Avec tact, Eric répond : "Ici, vous faites aussi des mathématiques, vous comptez, multlipiez, divisez...". "Oui mais c'est pas strict, pas scolaire", apprécie Axel.

Aujourd'hui, Eric livre les secrets de fabrication du fondant aux chocolat. Bon choix ! Les yeux brillent, les jeunes salivent à l'dée de déguster cet incontournable de la pâtisserie dont le nom met aussitôt l'eau à la bouche ! Délicieux, certes, mais délicat à préparer. Emmeran, 11 ans, est chargé de beurrer et fariner les moules dans lesquels sera versée la préparation des fondants. Appliqué et sérieux, il est accompagné de la benjamine du groupe, Aude, 10 ans, aussi concentrée que son camarade. "C'est la reine de la crêpe !", s'amuse le chef qui distribue les tâches avec un mélange d'humour et de fermeté. "Allez, Stéphane, plus de vigueur dans le mélange des œufs et du chocolat ! Solène, toi qui es énergique, mélange la farine ! Attention, quand vous versez le chocolat dans les moules, vous faites d'abord la goutte et ensuite vous remplissez !". Après quelques loupés, Cécile et son frère obtiennent un joli résultat dont ils sont très fiers.

IMG 1513

Cuisiner, c'est aussi nettoyer au fur et à mesure le matériel, faire la plonge, ranger, ne rien laisser traîner... "Cela ne pose pas de problème, je le leur ai appris dès le premier atelier, ils ont l'habitude et ne se font pas prier", commente Eric, heureux de constater que cette transmission à laquelle il est aussi attaché que Paul Bocuse, fonctionne.

Tout en racontant son parcours, ses missions, Eric n'en oublie pas de surveiller la cuisson des gâteaux et de les sortir à temps : "Si c'est trop tard, ce ne sont plus des fondants !", Les enfants salivent, se pressent autour d'Eric. "Ah , on va pouvoir les goûter", se réjouit Axel. "Pas tout de suite", rétorque le chef, "il faut d'abord préparer la crème anglaise ". Des jaunes d'œufs, du lait très chaud, on fouette, un petit coup de cuisson et le tour est joué. Reste à vider les moules et les gourmands peuvent enfin se régaler !

IMG 1528

A la fin de la séance, la maman de Solène est ravie : "Ma fille a immédiatement répondu à la proposition de la Fondation Bocuse. Elle cuisine à la maison depuis longtemps. Maintenant, elle refait ce qu'elle apprend ici, on se régale et pour elle c'est une très belle expérience. Pour rien au monde elle ne raterait une séance !".

Ce plaisir, tous l'éprouvent intensément, bien qu'aucun n'ait grandi au sein d'une famille de cuisiniers. Mais ils sont passionnés par la cuisine, au point d'y consacrer volontiers une dizaine de mercredis après-midi dans l'année. Il en reste quatre. Un diplôme viendra couronner ce stage dont ils se souviendront longtemps et qui influencera peut-être leurs futurs choix professionnels...

IMG 1508